webleads-tracker

Stratégie: : Une attitude, un mode de combat, plutôt qu'une simple combinaison de moyens?!


Stratégie, une attitude, un mode de combat

Stratégie?, "une combinaison de moyens pour atteindre un objectif"?

Pas très satisfaisant à l'évidence, car alors, toutes les actions humaines pourraient relever de cette définition.

Par ailleurs, ce qui fait que la stratégie existe, c'est la présence d'un ou plusieurs adversaires (concurrents) sur votre champ de manœuvre qui risquent fort d'avoir l'outrecuidance de vous empêcher de "combiner à votre guise vos moyens et atteindre vos objectifs" et qui n'auront de cesse de contrecarrer vos projets, ..., incroyable, non?!

Dès lors, il semblerait qu'au delà de la question de savoir si votre offre a des chances de séduire la demande, il n'est pas inutile (euphémisme) de vous demander qui, parmi vos "chers confrères" directs ou indirects, risque de se sentir menacé. Vous pouvez ignorer cette réalité, ..., ou choisir celui (ceux) qu'il convient de "cibler" délibérément pour définir, en regard des objectifs poursuivis, une "ATTITUDE Stratégique Fondamentale", un "MODE de COMBAT" pertinent, qui peut fortement orienter la combinaison des moyens à mettre en œuvre face à ce ou ces adversaires "privilégiés".

Ce qui passe nécessairement par une connaissance suffisante de leur SWOT respectif, une réflexion sur leurs capacités de réaction et nos réponses possibles selon 2 ou 3 scenarii plausibles a priori.

C'est ce que nous mettons (aussi) derrière l'expression "intelligence stratégique" et qui constitue la toile de fond et la véritable valeur ajoutée d'une réflexion orientée développement ou business plan.

Bien sûr, si dans votre quête vous tombez sur le Graal du "territoire" vierge de Concurrents, vous serez dispensé de cette prise en compte. Vérifiez néanmoins que l'absence de concurrent n'est pas la conséquence directe, ..., de l'absence de clients potentiels, et sinon, profitez de la chance inouïe que vous avez, d'autant que si vous y réussissez, vous risquez fort de ne plus y être seul!

C'est ce que développent les "adeptes" de la récente "Stratégie Océan bleu", surfant sur la  rupture du digital qui certes ré ouvre des territoires/marchés vierges de concurrents (le rêve). Dans le même esprit, il y a 40 ans, on prônait à juste titre que "segmentation et différenciation en étaient les 2 mamelles du marketing dit classique". Mais la vitesse du digital fait aussi virer encore plus vite le bleu de l'Océan au rouge vif..., mieux vaut en être conscient


 

"Tout le monde", bien sûr, connaît Sun Tse, Machiavel, Beaufre, Clausevitz, Hart (Liddel, pas Roger), ..., beaucoup les ont même lu, et certains, rares, comme Yves Philoleau sont allés jusqu'à se risquer à en synthétiser une partie des contenus au travers des "5 attitudes stratégiques fondamentales" résumées ici, à l'usage du monde des entreprises

1 - Confrontation directe
La plus courante: chaque protagoniste cherche le centre de gravité sur lequel reposent les forces de l'adversaire, centre sur lequel il dirigera l'attaque ou la contre-attaque.
- En situation Offensive, cette attitude nécessite de disposer de forces beaucoup plus importantes que celle de l'adversaire (règle du 3 pour 1)
- En situation Défensive, si l'on ne reprend pas rapidement l'initiative, le temps joue contre nous si l'adversaire est puissant.
2 - Confrontation indirecte

Elle a pour principe de déplacer le conflit sur un ou plusieurs terrains plus favorables à son utilisateur, par exemple en attaquant l'adversaire sur des "marchés" périphériques pour lui, retardant ainsi sa réaction et l'obligeant à diviser ses forces quand il cherche à contrer l'attaque.

3 - Annexion

Elle procède par grignotages successifs de territoires, en évitant le plus possible les conflits directs et le recours à la force. Elle peut aller du rachat d'entreprise (ex.: OPA amicale) au rachat de clientèle, en faisant en sorte que ceux qui sont rachetés/annexés demandent à l'être (action psychologique, préparation des esprits, lobbying, réseaux de communication sont parmi ses armes essentielles). Sa conséquence incontournable est l'occupation.

4 - Subversion

En marketing, les stratégies subversives se caractérisent par la prééminence donnée dans l'affrontement des Offres à la mobilisation des médiateurs d'information (médias, réseaux sociaux, leaders d'opinion, ...)
- Les stratégies révolutionnaires essaient de s'appuyer sur des "idées généreuses", comme la défense du pouvoir d'achat des consommateurs, le commerce équitable, la green attitude, ...
-Les coups d'état visent à déstabiliser un équilibre commercial par le recours à des pressions assez violentes exercées par des lobbys souvent liés à des médias: c'est aussi le domaine des OPA hostiles à travers lesquelles on cherche à "frapper à la tête".

5 - Dissuasion

Elle s'appuie sur 3 principes:
- La possession de moyens de destruction susceptibles d'infliger à l'adversaire des pertes sans commune mesure avec le gain escompté,
- L'utilisation de la "riposte graduée"
- La crédibilité du décideur quant à sa détermination
La capacité et/ou la détermination affichée par un groupe dominant à "casser les prix" durablement sur un segment pour épuiser un concurrent plus petit mais trop ambitieux à son goût constitue une des illustrations classique de cette "attitude stratégique"

Et maintenant, laissons la parole au maître et ami pour une cure d'oxygène

http://blogs.lesechos.fr/intelligence-economique/repenser-la-strategie-a7233.html#comment



Copyright ©2019 - www.hmconsultants.fr - Tous droits réservés - Site créé par IECHC.com